Le prédicateur

 

Paul de la croix est aussi un prédicateur né. Dès sa jeunesse il prêche aux adolescents de son âge, dans le cadre d’une confrérie où il est élu « prieur » (animateur). A Castellazzo, alors qu’il n’est pas encore prêtre, il est autorisé par l’évêque à prêcher publiquement durant tout le carême et Pâques, moment fort de l’année, où l’on appelle les prédicateurs les plus renommés, et où seuls les prêtres sont habilités à parler publiquement de la foi. Jusqu’à son ordination sacerdotale en 1727, il est « exceptionnellement autorisé » à prêcher dans les divers diocèses où il réside. A partir de 1730, il pratique systématiquement les missions paroissiales. Il s’agit d’aller pour un temps déterminé (une semaine en moyenne) dans la paroisse d’une ville ou d’un village, afin d’y ranimer le souvenir de Dieu, et de ses commandements d’amour. La prédication de la Passion de Jésus y tenait une grande place.